in ,

Les 20 meilleurs tracks qui samplent l’Amen Break

Les 20 meilleurs tracks qui samplent l’Amen Break

En 1969, on enregistrait un solo de batterie qui allait marquer l’évolution du hip hop et de la musique électronique pour les 30 années à venir. Gregory C. Coleman du groupe de funk et de soul basé à Washington The Winstons, est l’homme derrière le fameux rythme du morceau ‘Amen, Brother’. Le groupe n’avait bien sûr pas idée que ce dernier allait devenir le sample de drums le plus samplé au monde, utilisé à ce jour sur plus de 2500 morceaux, du hip hop des années 80 au breakbeat en passant par la jungle, the UK hardcore et la drum’n’bass, des débuts du mouvement rave jusqu’à aujourd’hui.Mais l’histoire n’est pas toute rose. Les Winstons n’ont jamais reçu aucune royalties pour ce sample et Gregory Coleman est décédé en 2006, SDF et sans le sou. Une page GoFundMe a été toutefois lancée en 2015, et la somme de 30 000 euros a été reversée au leader du groupe Richard L Spencer.

Pour l’anecdote, ‘Amen, Brother’ n’était qu’une face B lors de sa sortie en 1969, le revers du disque du single ‘Colour Him Father’, qui remportera le Grammy de la meilleure chanson R&B en 1970. Il faudra attendre 16 ans avant qu’’Amen, Brother’ ne commence son ascension vers les feux de la rampe, quand une version a fait son apparition sur la compilation ‘Ultimate Breaks & Beats’ en 1986. Le sampler E-mu SP-12 est sorti peu après, et vous devinez la suite. Salt-N-Pepa est un des premiers noms hip hop à utiliser le sample – dans leur morceau de 1986 ‘I Desire’ – mais la plupart des spécialistes désignent le single ‘Straight Outta Compton’ de N.W.A, sorti en 1988, comme le début officiel de l’histoire de influence du sample.

Peu après, la scène UK breakbeat et hardcore se sont emparées du sample, l’ont accéléré avant d’en déchaîner les démons sur le dancefloor des raves du pays, scellant sa place dans le panthéon de la musique électronique. La pratique a fait des émules chez les producteurs jungle et drum’n’bass, avec des artistes comme Photek, LTJ Bukem et plus tard Shy FX et Chase & Status.

C’est désormais incontestable : l’Amen Break est le sample le plus important de l’histoire de la musique électronique. Voici, classés par date de sortie, les meilleurs morceaux qui l’ont utilisé.

Salt-N-Pepa ‘I Desire’

Les New-Yorkais Salt-N-Pepa étaient un de premiers groupes à s’emparer du mythique solo de batterie. On en entend 11 secondes dans ‘I Desire’, pris du premier album Hot, Cool & Vicious et produit par Hurby ‘Luv Bug’ Azor. Ce faisant, ils ont certainement ouvert une porte (avec les mots ‘Push It’ écrits dessus, bien sûr) aux pionniers du hip hop ; autant d’artistes qui s’y engouffreront bientôt en réutilisant le sample les années suivantes.

N.W.A ‘Straight Outta Compton’

« You are now about to witness the strength of street knowledge », nous avertit la première phrase du morceau, puis comme un BANG débarque l’Amen, jetant les bases du premier single issu de l’album controversé de N.W.A. Comme le montrent l’inclusion de Salt ’N’ Pepa plus haut ainsi que les prochains titres, les rappeurs de Compton n’étaient pas le seul groupe hip hop à tirer leur épingle du loop.

Rob Base & DJ E-Z Rock ‘Keep It Going Now’

Rob Base & DJ E-Z Rock sont bien connus pour leur single ‘It Takes Two’ disque de platine, mais ‘Keep It Going Now’ n’est pas en reste – un morceau qui suinte l’énergie de l’Amen Break à tous les bars. Les fameuses drums forment le support parfait des lyrics implacables, le tout agrémenté du son puissant d’une alarme sur toute la durée du track.

Ultramagnetic MCs ‘Watch Me Know’

Ici l’Amen break accompagne plusieurs samples de The J.B.’s, le groupe de James Brown. ‘Watch Me Now’ est le premier single de l’album d’Ultramagnetic MCs, Critical Beatdown. Leur debut LP est considéré comme un classique du hip hop, systématiquement sélectionné dans bon nombre de listes des ‘Meilleurs albums hip hop de tous les temps’. Et on n’est pas là pour les contrarier – posez-vous et profitez un peu de ce groove inimitable.

Success-N-Effect ‘Roll It Up’ (Bass Kickin Beats remix)

C’est ce qu’on appelle un MONSTRE. Un remix déjanté du single du duo d’Atlanta Success-N-Effects sorti en 1989. L’Amen prend tout son sens dans cette petite pépite jungle et UK hardcore. Il jettera les bases pour plus d’un jeune producteur de l’époque et aura sans doute aucun influencé certains tracks jungle de cette liste.

Carl Cox ‘I Want You (Forever)’

Bien évidemment, King Coxy allait prendre le train de l’Amen break en route. Avant le début de sa carrière à Ibiza et sur le circuit festivalier international, Carl s’est fait une réputation en jouant du breakbeat et du UK hardcore. ‘I Want You…’ était sa première sortie en 1991, combinant les rythmes percutants de l’Amen et un superbe sample de voix.

Lennie de Ice ‘We Are I.E’

Des coups de feu, des reloads et une bonne grosse bassline bien grasse comme on les aime combinée à l’énergie contagieuse de l’Amen break – voilà la recette imparable d’unes des premières sorties jungle. Complètement inédit lors de sa sortie en 1991, ce track a envoyé plus d’une rave dans la stratosphère, donnant aux ravers britanniques le goût du sang. Lovely jubbly, comme on dit Outre-Manche.

Eric B. & Rakim ‘Casualties of War’

Le projet Eric B. & Rakim a duré sur 4 albums avant de prendre fin en 1992 avec ‘Don’t Sweat The Technique’. ‘Casualties Of War’ était le quatrième et dernier single de l’album, alliant la magie de l’Amen, des cornes qui vous prennent à revers et les bars inimitables de Rakim. Écoutez un peu cette bassline profonde et rondelette !

Altern-8 ‘Re-Indulge’

La rave n’a jamais aussi bien porté son nom qu’avec Altern-8, le duo masqué de Sheffield qui a produit quelques bombes dancefloor au début des années 90. Sous la maîtrise des accords de piano euphorique et des synthés affriolants qui ont fait leur marque de fabrique, l’Amen break apporte une touche underground dynamique.

LTJ Bukem ‘Atlantis (I Need You)’

Un classique de chez classique. Un de ces tracks qui restera à jamais gravé dans le cœur des amoureux de jungle et de breaks. Des violons absolument brillants en intro aux bleeps cosmiques et une voix luxuriante, c’est sans nul doute le chef d’œuvre absolu de LTJ Bukem.

Aquarius ‘Dolphin Tune’

On sait tous·tes que Photek est un peu un génie de la production (et ce n’est pas pour rien qu’il a été signé sur une major). Aquarius est un autre alias qu’il a utilisé pour produire des titres jungle et drum’n’bass mirobolants. En voici un exemple parfait, plein de pads magnifiques et de sons de dauphins. Le tout sublimé par l’Amen break, bien sûr.

1Shy FX & UK Apache ‘Original Nuttah’

C’est le sample de Goodfellas dans l’intro et les lyrics complètement barrés d’Apache qui ont marqué au fer rouge la mémoire collective des junglists, mais n’oublions pas que le track ‘Amen, My Brother’ est au fondement des œuvres les plus connues de Shy FX. Combien de fois les junglists ont essayé de chanter ‘Original manamanmanmanman nuttah’ ?

1DJ Zinc ‘Super Sharp Shooter’

« The S. The U. The P the E the R. The S. The H. The A the R the P. The S. The H. The O the O. The T the E the R. » et ainsi de suite. DJ Zinc nous a pondu là un petit bijou de track jungle avec ‘Super Sharp Shooter’. Cette bassline groovy et rebondissante a cassé plus d’un genou sur le dancefloor ces 20 dernières années, sans aucun doute.

Peshay ‘Piano Tune’

On ne fait pas plus euphorique que ça en matière de jungle. Des pianos mélodieux, des synthés brûlants dominés par un Amen break survitaminé et des kicks percutants. Si vous en avez marre de votre alarme, c’est sans doute le track parfait pour se réveiller le matin.

Source Direct ’Secret Liaison’

Le label Good Looking Records de LTJ Bukem est plein de pépites. En parcourant son catalogue, vous mettez le nez (et les oreilles) dans un paradis jungle et d’n’b des heures durant. Il n’a accueilli le légendaire duo Source Direct qu’une seule fois, mais leur sortie est sans nul doute un des tracks jungle les plus raffinés jamais sortis, à la fois onirique et épique.

The Prodigy ‘Mindfields’

« This is the dangerous », annonce la voix dès l’intro. Et voilà. Liam Howlett et ses comparses ont créé un monstre avec ‘Mindfields’ issu de leur album The Fat of The Land sorti en 1997, qu’on pourrait facilement imaginer dans les B.O.s de The Matrix ou Blade.

Venetian Snares ’Szamár Madár’

Ces violoncelles. Puis… WTF!? Non, votre ordinateur n’a pas crashé, le monde n’est pas en train de s’effondrer. Figure incontournable de Planet Mu, Venetian Snares se joue de vous, avant de ramener l’Amen break ; comme une fusée breakcore aux accents classiques.

Chase & Status ‘Hurt You’

On aurait pu inclure beaucoup de titres drum’n’bass dans cette liste, mais on a choisi celui-ci. ‘Hurt You’ était le lead single issu du premier LP de Chase & Status, More Than Alot. S’ils avaient alors sorti des morceaux depuis des années, l’album les a propulsés au rang de superstars au Royaume-Uni. Ce titre d’n’b excelle sur tous les plans, des voix à la bassline en passant par les bleeps enjoués.

DJ Rashad ‘Drank, Kush, Barz’

Le pionnier du footwork de Chicago DJ Rashad a laissé derrière lui un héritage énorme à sa mort tragique en 2014. Le genre avait alors déjà marqué la scène locale depuis quelques années, mais c’est quand Rashad a sorti son premier album ‘Double Cup’ sur Hyperdub en 2013 que le monde a commencé à s’intéresser au mouvement. DJ Spinn a rejoint Rashad sur le titre ‘Drank, Kush, Barz’. Une déferlante assourdissante de loops précède l’arrivée de l’Amen vers la fin du morceau.

Tessela ‘Hackney Parrot’ (Special Request VIP)

Il se passait rarement une soirée en 2013 sans que quelqu’un ne joue le génialissime ‘Hackney Parrot’ de Tessela, sous un tonnerre d’applaudissements du dancefloor. Alors ce n’était que justice qu’un homme connu pour ses penchants nostalgiques pour la rave – Special Request – ait répondu à l’appel pour un remix. Son mix VIP ajoute encore plus de poids à l’original, et le résultat est une bombe absolue.

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Written by admin

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Loading…

0

Comments

0 comments

Les collectifs 100% féminins ont initié une vraie vague de changement dans la musique

Galerie: La série photo ‘NachtClub Berlin’ représente la diversité du public berlinois